Scroll to top

Top

Geen reacties

Ultimate Ears Boom 2: Place à la fête

Gepost op 19/07/2018
Ultimate Ears Boom 2: Place à la fête

Après le succès de l’enceinte portable tout terrain UE Boom, sortie il y a trois ans, et du modèle grand format MegaBoom, Ultimate Ears apporte l’étanchéité à son best-seller et l’équipe de commandes gestuelles. J’ai testé une enceinte UE Boom 2 en appartement pendant 7 jours: voici mon verdict.

Un design épuré qui séduit

Les changements cosmétiques de la seconde génération d’enceintes UE Boom sont minimes, pour ne pas dire presque invisibles. Et pour cause, il y avait peu à changer au design original, robuste et très soigné, du Boom.

Il suffit de jeter un oeil au revêtement tissu maillé de l’enceinte pour noter le soin du détail apporté au produit. Le confort tactile est optimal.

L’enceinte peut être utilisée en position verticale (ma préférence en terme de qualité de rendu du son) ou horizontale, mais aussi avec une lanière pour être transportée attachée à un sac ou à la ceinture. Une idée intéressante pour les plus nomades. Ajout notable: la gamme propose 6 nouveaux coloris bicolores.

Déballage et accessoires

Le boitier du Boom 2 rend compte d’un effort de design de la part du fabricant mais il n’est pas des plus ergonomiques: on a peu de prise sur le coffret lisse (qui s’ouvre souvent involontairement) et la coque épaisse n’est pas la structure la plus amortissante pour protéger son précieux. Ceci dit, le speaker est conçu pour tous terrains, donc ce détail n’est pas une faiblesse en soi.

Ultimate Ears ne fournit pas de manuel, la notice ne concernant que les précautions d’usage et le schéma d’ouverture pour réparation. J’aime beaucoup le cable plat qui ne fait pas de noeud (à quand sa généralisation à tous les écouteurs et chargeurs?) ainsi que sa couleur flash: on ne le perd pas si facilement. J’aurais aimé un peu plus de longueur : le speaker tenait à peine en bord de table une fois le chargeur branché.

DSCF2085-privé

Des connectiques soignées…

Des connecteurs micro-USB (pour la recharge) et mini-jack 3,5 mm (pour une entrée son externe, pe utile si vous êtes en déplacement) sont disponible à une extrémité, protégés par un cache en caoutchouc garantissant l’étanchéité.

Sur le dessus de l’enceinte, un bouton de mise sous tension et un autre d’appairage Bluetooth, dont l’activation est confirmée par des voyants lumineux blancs. Discrets, ils se fondent dans le design de l’appareil. De grands boutons de volume + et – sont présent sur le côté. Nous les avons trouvé très réactifs et robustes (en plus d’adorer le look qu’il donnent à l’objet).

 

Comme aucun affichage LED ne vient valider les actions de l’utilisateur, l’état de la batterie, la mise sous tension, la connection en bluetooth et les seuils de volume maximum/minimum sont tous confirmés via des alertes vocales, disponibles en français.

…mais des commande tactiles perfectibles

La grande nouveauté vient des commandes tactiles, indisponibles sur le Boom de première génération. Elles permettent de mettre en pause la lecture d’un titre ou de passer au morceau suivant de la playlist en tapant sur le dessus de l’enceinte. L’idée est bonne, mais sa mise en pratique n’est pas optimale.

 

Les gestes fonctionnent aléatoirement et il faut prendre le coup de main pour activer la lecture et mettre sur pause. L’option de double tape était souvent confondue par l’appareil avec celle de tape simple. Il faut taper assez fort sur le speaker, ce qui n’est pas discret et ce qui pose question uant à l’impact de cette fonctionnalité sur la durée de vie du produit, à plus long terme. Le choix reste limité, aussi : il n’y a pas de retour en arrière, par exemple. Si l’initiative est bonne lorsque son téléphone n’est pas près de soi, dans la pratique, je me suis rarement trouvé à portée de main de l’enceinte lors de son utilisation au quotidien.

Connectivité Bluetooth

L’appairage en Bluetooth se fait très facilement grâce à l’application gratuite UE Boom, disponible en téléchargement pour les téléphones sous Android et iOS.

On peut y régler le volume et choisir la musique jouée, bien évidemment (si vous êtes utilisateur d’Apple Music, les morceaux stockés hors ligne sont disponibles), mais aussi paramétrer une alarme et affiner le son de l’enceinte à l’aide d’un equalizer graphique à 5 bandes (150 Hz, 300 Hz, 1 kHz, 3 kHz et 8 kHz).

DSCF2091-privé

Nous n’avons pas pu tester le pairage avec d’autres speakers mais UE propose de coupler la Boom2 avec les modèles (Boom1, MegaBoom) et Roll pour une double diffusion en mono. Pour une musique et stéréo, il faudra mettre à jour votre équipement et acquérir deux Boom de même version.

La portée est relativement bonne. J’ai testé l’enceinte sans problème à une distance d’environ 15 mètres sans obstacle et entre deux étages, toutes portes fermées. UE affiche une autonomie d’environ 14 heures à volume soutenu : concrètement, je n’ai dû recharger mon Boom2 qu’après le 4ème jour, au terme d’une dizaine d’heures d’écoute et de nombreux essais de connection et de lecture à des volumes variés.

Une enceinte robuste mais peu étanche

Qui dit enceinte nomade dit résistance aux chocs et étanchéité à l’eau. Deux promesses que j’ai soumis à la réalité du terrain:

Pour la résistance aux chocs, force est de constater que le Boom 2 tient ses promesses. On l’a fait tomber au sol de différentes hauteurs, sur parquet et sur bitume, et le produit a résisté à des lâchers jusqu’à 3 mètres de hauteur. Bon, on n’a pas osé en reproduire des dizaines, mais on l’a mis sérieusement à l’épreuve. Promesse tenue.

Pour l’étanchéité, on repassera. L’UE Boom 2 n’est résistant qu’à l’inclusion d’eau pendant 30 minutes de plongée à une profondeur de 1 mètre maximum, sans pression supplémentaire (certification IPX7). Modifiez les circonstances de la chute de l’enceinte, la durée ou la profondeur, et c’est le drame. L’UE Boom 2 ne survivra donc pas à cette chute au fond de la piscine d’extérieure de votre hôte ni à un bain en rivière de 30 minutes contre le courant. Ceci dit, en toute logique, l’étanchéité absolue est, par définition, incompatible avec les propriétés de base d’une enceinte sonore (sinon, comment le son se propagerait-il?).

Qualité sonore décente, mais limitée au profit de la résistance

J’ai testé tous styles de musique sur l’enceinte, à faible, moyenne et forte puissance, en intérieur et en extérieur. Les basses sont assez présentes mais elles ont tendance à craquer légèrement une fois qu’on pousse le volume. Pour les soirées dansantes, on préférera le MegaBoom au Boom 2, même s’il offre légèrement plus de puissance que son prédécesseur.

Au niveau de aigus, le rendu est plus qu’honorable et les voix sont claires et parfaitement intelligibles. On évitra quand même, en règle générale, de l’utiliser à 100% de ses capacités pour éviter des distortions dans les morceaux les plus dynamiques.

Point fort, il m’a semblé que la diffusion théorique à 360 degrés était relativement homogène. Placé au centre d’une pièce sans trop d’écho, le Boom 2 offre un son de qualité uniforme où que vous soyez placé.

Le Boom 2 remplit son contrat : mobilité, facilité d’usage et robustesse. Une enceinte avec laquelle on n’a pas peur de faire les 400 coups. Ceci dit, si vous voulez savourer un solo de jazz ou un titre de musique classique dans le confort de votre salon, préférez-lui le PLAY:5 de SONOS, plus onéreux mais plus adapté aux audiophiles sédentaires.

+ POINTS FORTS

Rendu sonore de qualité par rapport à son format tout terrain
Diffusion omnidirectionnelle homogène
Robustesse
Très bonne autonome

– POINTS FAIBLES

Étanchéité limitée
Manque de précision des ommandes tactiles
Pas de commande pour revenir au morceau précédent
Câble mini-jack absent

Overzicht scores

Qualité sonore
6.5
Autonomie
8
Design/Finition
9.5
Ergonomie
7
Rapport qualité/prix
7.5
7.7

Rating

Ludwig

Plaats reactie

ultimate-ears-boom-2-place-la-fte